La Dôle (Suisse; 1667m) en hiver et en raquettes

 

 

  Distance Denivellé + Denivellé - denivellé total
La Dôle 15,4 km 690 m 690 m 1380 m

 

 

Avant de partir en montagne, il faut : consulter la météo, avoir un matériel adapté (les chaussures notamment), être conscient de ses possibilités physiques,  se renseigner sur l’itinéraire et si vous partez seul, prévenir une tiers personne de l’itinéraire emprunté.

Attention,  l’itinéraire décrit ici est donné à titre indicatif. Il ne peut en aucun cas engager la responsabilité de son auteur. 

Nous voila, Bruno et moi, en séjour sur les bords du lac de Joux (Jura Suisse, canton de Vaud). Nous profitons de ces quelques jours pour effectuer deux randonnées à raquettes. La première, décrite ci-dessous, nous conduit au sommet de la Dole (1677m), sommet reconnaissable pour son relais de télécommunication posé à son sommet.

 

Départ donc de Ste Cergue, petit village Suisse situé entre Les Rousses (France) et Nyon (Suisse), sur les bords du Léman.

Le temps et gris mais le plafond nuageux est haut et les sommets sont visibles.

 Nous laissons la voiture sur un parking  (chemin Jean Jacques Rousseau) et prenons à droite la route de Nyon puis tout de suite encore à droite le chemin du vieux château et, enfin,  un chemin à gauche (sentier de l’observatoire). Premières pentes et premières plaques de neige.

Les raquettes restent sur le sac et nous continuons à travers bois et débouchons rapidement sur un vaste espace dégagé et offrant une vue sur le lac Léman et les Alpes (chaine du Mont Blanc). Nous continuons sur ce même sentier à travers bois. Quelques plaques de neige, mais les raquettes ne sont pas encore nécessaires.

Nous rejoignons une route forestière (route de Guinfard) que nous prenons à gauche puis, à hauteur d’un bâtiment de stockage de bois, nous prenons à droite (panneaux).

 6

Après quelques centaines de mètres, nous arrivons à un hameau que nous traversons. Le chemin est bien indiqué est nous continuons tranquillement à travers bois. Les montées succèdent aux passages plats. La neige porte suffisamment et devient de plus en plus présente. Nous sortons des bois et arrivons à ce qui doit être un pâturage l’été mais est un vaste champ…. de neige à cette époque. Il nous faut mettre les raquettes.

9

En fait, le chemin suit la route de Vuarne mais celle-ci est bien cachée sous une vingtaine de centimètres de neige. Nous poursuivons pendant quelques kilomètres sur ce plateau facile. Peu de dénivelé….marcher dans un tel environnement est un réel bonheur. Il manque juste le ciel bleu et le soleil….

Mais les bonnes choses ont une fin et la pente se redresse très fortement. De plus, nous n’avons plus d’indication et hésitons sur l’itinéraire à suivre : soit continuer le long des poteaux électriques qui montent directement à un col ou bien couper cette pente en partant vers la gauche.

14

Nous optons pour la deuxième solution qui, bien entendu, s’avérera être la mauvaise. Nous nous engageons donc dans la pente très raite en obliquant sur notre gauche puis repartons vers la droite jusqu’à un petit col où nous rendons compte que l’itinéraire et bien plus sur notre droite. Nous apercevons le col de Porte sur notre gauche et le sommet de la Dole un peu plus loin. Nous ôtons nos raquettes car il y à moins de neige dans ces endroits où le vent la souffle. 

21

Nous partons sur la gauche par un vague sentier et arrivons rapidement à un col où nous rejoignons l’itinéraire normal puis attaquons la montée au col de Porte.

23 1

Du col, où la neige est épaisse mais porte convenablement, nous continuons vers la gauche pour arriver au sommet de la Dole. Repos, repas, photos….mais la vue sur les alpes est très limitée par le plafond qui est bas. Nous restons une bonne demi-heure au sommet en compagnie…..d’un chamois qui surveille son territoire et semble nous accorder peu d’importance… !

28

Nous redescendrons par le l’itinéraire de l’aller, sauf après le col de porte où nous prendrons l’itinéraire normal. Grandes pentes de neige poudreuse que nous descendrons comme des gosses et en courant……

Puis descente tranquille jusqu’à St Cergue où nous retrouvons la voiture.

 

 

 

la dole

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site