13 Du col Hahnenbrunnen à Thann

La plus longue étape de notre périple dans les Vosges.

 

Etapes Km Dénivellé + Dénivellé - Denivellé Total Durée
Partie1 Wissembourg - Liscthof 17 462 264 726 4h00
Partie 1 Lischtof - Niederbronn 28.5 894 1020 1914 7h50
Partie 1 Niederbronn - Bivouac 34.1 594 572 1166 7h25
Partie 1 Bivouac - Saverne 25 663 683 1346 6h30
Partie 1 Saverne - Wangenbourg 23.2 874 670 1544 5h40
Partie 1 Wangenbourg - Heiligenberg 25 486 690 1176 5h50
Partie 1 Heiligenberg - Barr 30.8 785 769 1554 7h10
Total partie 1 183,6 4758 4668 9426 44h25
Partie 2 Barr - Refuge Gruckert 9,3 396 42 438 2h25
Partie 2 Refuge Gruckert - Chatenois 22,7 583 946 1529 5h15
Partie 2 Chatenois - Aubure 34,5 1284 702 1986 8h25
Partie 2 Aubure - Blancrupt 23,3 960 648 1608 5h50
Partie 2 Blancrupt - Hahnenbrunnen 30,5 912 822 1734 7h45
Partie 2 Hahnenbrunnen - Thann 37,2 976 1824 2800 9h33
Total partie 2 157,5 5111 4984 10095 39h13
TOTAL 341,1 9869 9652 19521 84h38

 

Cartes :

IGN 1/25 000 3619 Ouest Bussang-La Bresse-Ballon d’Alsace PNR des ballons des Vosges

IGN 1/25 000 3620 Ouest Masevaux - Ballon d'Alsace - PNR des Ballons des Vosges

Topo guide FFRP Crêtes des Vosges

 

Profil de l'étape:

Col du Hahnenbrunen Thann

Attention,  l’itinéraire décrit ici est donné à titre indicatif. Il ne peut en aucun cas engager la responsabilité de son auteur.

Avant de partir en montagne, il faut : consulter la météo, avoir un matériel adapté (les chaussures notamment), être conscient de ses possibilités physiques,  se renseigner sur l’itinéraire et si vous partez seul, prévenir une tiers personne de l’itinéraire emprunté.

Lorsque nous sommes arrivés au refuge hier en fin d’après midi, nous étions accompagnés par la pluie. C’est avec gentillesse que le couple de gardiens nous a accueilli et après les présentations d’usage et le tour du refuge, nous nous installons dans notre dortoir. Ce refuge est un vrai refuge : une salle commune, une cuisine, des dortoirs.

Nous demandons pour prendre une douche et là mauvaise nouvelle : plus d’eau chaude ! C’est donc sous une eau glaciale que j’essaye de chasser la fatigue de la journée. Inutile de vous dire combien cette douche fut brève !

Il y a du monde au refuge et nous lions connaissance avec quelques randonneurs. Anecdotes de chacun, nos projets futurs, le GR5 et nos divers escapades sur les sentiers et les sommets des Alpes peuplent nos bavardages jusqu’à l’heure du repas. Mais avant de manger, nous remontons au dortoir afin de profiter de la lumière du jour pour préparer nos sacs pour demain. En effet, l’étape étant longue, nous partirons tôt et ne voulons pas réveiller nos colocataires.

Repas rapide à base de riz, une pomme et à 22h00 nous montons nous coucher. Mais j’ai oublié qu’en refuge se coucher ne veut pas dire dormir : entre ceux qui montent se coucher un peu plus tard, les ronfleurs, les chuchotements, il est bien difficile de s’endormir.

Réveil à 6h00 après une nuit de trois heures et la tête dans le sac…. C’est à la frontale que nous replions rapidement nos « sacs à viande »  et nous descendons prendre notre petit déjeuner. Seul Bruno et moi sommes debout mais un regard par la fenêtre nous explique pourquoi les autres occupants du refuge restent dans la chaleur de leur sac : pluie, brouillard, vent…rien de bien engageant !

Bon, ben quand faut y aller…Nous enfilons nos tenues de pluie et sortons dans ce qui ressemble plus à une journée automnale qu’à une journée d’été.

2015 08 15 04 idem

2015 08 15 02 idem

Nous démarrons doucement en longeant plus ou moins la route des crêtes. La pluie froide et le brouillard nous accompagnent. Au moins, je suis réveillé !

En 45/50 minutes, nous atteignons le Markstein dont nous contournons le sommet (alt 1200m). Aucune vue, tout est noyé dans le brouillard et nous progressons dans un environnement liquide. Heureusement que le GR est très bien indiqué. Nous retrouvons la route des crêtes (D437).

A partir du Markstein,  nous allons la suivre au plus prés pendant environ 3,5 km, puis le GR oblique sur la droite. C’est à travers bois par un sentier parfois descendant, parfois montant, que nous retrouvons la route des crêtes pour arriver au col du Haag (alt 1231 m ; 11 km et environ 2h25 depuis le Hahnenbrunnen). La pluie, le vent et le brouillard redoublent…

2015 08 15 09 col du haag

2015 08 15 07 col du haag

2015 08 15 08 col du haag

Au col, nous continuons quelques mètres sur la route des crêtes qui part sur la droite, puis nous empruntons un sentier qui part lui aussi à droite à travers champs. Nous entamons la montée au Grand Ballon. Le sentier est facile et la montée régulière, sans difficulté et c’est sous une pluie battante, dans le vent et le brouillard que nous atteignons le sommet, point culminant de notre périple dans les Vosges (alt 1424m ; 2h52 et 12,3 km depuis le départ). Quelques photos rapides au pied des installations radar (quasi les mêmes qu’au sommet de la Dole dans le Jura..). Le temps exécrable ne nous permet pas de profiter de la vue, juste le temps de jeter un coup d’œil sur le monument des Diables Bleus et nous entamons la descente vers le l’Hôtel du Grand Ballon.

2015 08 15 12 montee au grand ballon 2

2015 08 15 18 idem

2015 08 15 19 idem

A l’hôtel, nous retrouvons la route des crêtes et l’empruntons par la droite. Nous la suivons et nous rendons compte rapidement que quelque chose cloche. Palabres, hésitations….mais où est donc ce satané GR5 ? Nous remontons pour nous rendre compte que le GR partait sur notre gauche en descendant. Nous le suivons à travers champs et nous arrivons à la ferme auberge du Grand Ballon. Nous traversons une première fois la route, puis une seconde fois et continuons en direction du col Firstacker que nous atteignons rapidement (alt 955m ; environ 4h et 16,9 km depuis le départ).

A ce col, il y a une chapelle commémorant les combats du sommet du Sudel lors de la guerre 14-18. La pluie a cessé et nous profitons de cette accalmie pour manger. Si tout va bien, il nous reste entre 2h45 et 3h00 de marche pour arriver à Thann, mais d’abord  direction le col Amic….

2015 08 15 20 col firstacker

Nous repartons tranquillement et parcourons les 1,6 km qui nous séparent du col Amic en 35 mn (alt 852 m). Le GR traverse la D431 pour ensuite monter à travers bois. Il traverse une nouvelle fois la route et nous arrivons au château de Freudstein (alt 928 ; 15 mn depuis le col Amic).

Le GR continue par une longue portion en balcon en foret, ce qui nous protège efficacement de la pluie. Au fil des minutes, le sentier  nous semble bien long. Un groupe de randonneurs Allemands nous dépasse au son des « Guten tag » ….et nous dépose proprement. Les minutes s’égrènement et nous commençons à être un tantinet inquiet. Pourtant nous sommes bien sur le GR, balises à l’appui. Enfin, un dernier raidillon et nous retrouvons la D431. Une centaine de mètres sur celle-ci et nous voici au col du Silberloch (alt 900m). En fait, nous nous sommes alarmés pour rien car nous sommes dans les temps du topo.

Nous ne sommes plus protégés par les arbres et nous nous retrouvons sous une pluie battante. Nous passons devant le Hartmannswillerkopf. Ici c’est déroulée une des plus sanglante bataille de la première guerre mondiale. Nous retrouvons nos randonneurs Allemands. Nous ne nous attardons pas car il pleut vraiment fort.

Le GR semble partir à droite dans la foret, mais après quelques mètres, un panneau indique Thann à 2h45 soit autant qu’au col Firstacker ! Nous revenons sur nos pas, continuons la D431 un peu plus bas, remontons, redescendons…..force est de reconnaitre qu’il y a un gros problème !! Ou les indications au col Firstecker étaient erronées, ou nous avons lu de travers ! Toujours est-il qu’il nous reste encore environ 3h00 de marche et nous marchons déjà depuis 5h45….quelle merde ! Pour la première fois, j’ai le moral en berne…la pluie, le froid et maintenant un itinéraire qui s’allonge, qui s’allonge….

Nous reprenons donc le GR5 en direction de la ferme auberge du Molkenrain. Les randonneurs allemands, qui ont fait une pause, nous dépassent de nouveau. Le sentier passe à travers bois et est montant. Après 15 minutes de marche nous sortons de la forêt puis traversons une prairie et prenons à gauche sur une route. C’est sous une pluie redoublant d’intensité que nous arrivons à la ferme auberge (alt 1094 m ; 6h21 et 24,3 km depuis le départ). 23 mn depuis le Hartmannswillerkopf au lieu des 40 du topo….c’est bon, les jambes tournent !

Nous nous abritons tant bien que mal pour manger rapidement un morceau et nous repartons sans plus attendre. Pourtant la chaleur à l’intérieur de l’auberge semblait bien accueillante….

2015 08 15 26 a l approche de la ferme auberche du molkenrain

Le GR passe derrière la ferme et monte très brutalement à travers champs. Même pas envie de faire des photos par ce temps….

Nous arrivons à hauteur de bâtiments où le sentier pénètre de nouveau dans les bois pour, bonne nouvelle, bascule vers Thann. Nous devrions être quasiment en descente jusqu’au but de cette journée de marche. Nous passons au camp Turenne (alt 909 m), relais important de la route militaire Française lors de la première guerre mondiale.  1 heure que nous avons quitté la ferme et de nouveau nous nous trompons d’itinéraire….200 m avant de constater notre erreur et nous repartons sur nos pas pour reprendre le GR.

Nous voici de nouveau dans la bonne direction sur le GR qui poursuit sa descente sur Thann. Enfin nous arrivons au col du Grumbach (alt 580 m). Nous marchons depuis 7h56 et avons parcouru 30 km…..pas de quoi fanfaronner !

Nous suivons le GR sur la droite où un panneau indique Thann puis, après 200 m,  tournons à gauche. Nous devrions approcher de Thann, d’ailleurs par une trouée dans les arbres, nous apercevons une ville dans la vallée.

2015 08 15 28 idem

200, 300, 400 mètres et plus de balisage…Nous continuons certain d’être sur le bon chemin et nous nous retrouvons …..face au panneau indiquant Thann ! En fait, nous avons raté une balise et avons fait une boucle ! Nous retournons au col du Grumbach pour y voir plus clair. Résultat : environ 30 minutes de marche et 2,2 km pour rien…. Journée de galère…Nous avons du nous tromper à hauteur du château de l’Engelsbourg, du moins il me semble.

Au col, un panneau indique Thann par Finsterbach (ou Rickenbach…j’ai un doute). De toute façon, Thann est en bas donc nous descendons.

Et pour une descente, c’est une descente! Le sentier, balisé par des croix jaunes, perd rapidement de l’altitude et, enfin, nous rentrons dans Thann. Quelques indications données par des riverains bien aimables et nous rejoignons le centre ville.

Il ne pleut plus et nous prenons place à la terrasse d’un café et pour ne pas changer, prenons une bière...mais que celle-la nous semble bonne ! Nous avons marché 37 km en 9h30 (avec les pauses et les erreurs) en lieu et place des 8h00 du topo. La partie entre le col du Silberlock et Thann nous a couté bien du temps.

Nous demandons à la serveuse où pourrions nous faire quelques courses car demain nous n’aurons aucun commerce sur notre route. Nulle part ! Nous sommes le samedi 15 aout et tout est fermé en Alsace. Là, ce n’est plus drôle du tout car nous ne pourrons pas repartir demain sans vivres. Grand moment d’angoisse. Mais comme il y a toujours une solution à tout, elle nous indique la foire commerciale. Nous nous y rendons dare-dare et sur le chemin nous repérons une boutique de produits italiens qui est ouverte demain dimanche ainsi qu’une boulangerie. Nous trouvons notre bonheur à la foire : fromage et saucisses. 

Nous pouvons maintenant rejoindre notre gite d’étape « le cercle St Thiebaut ». Gite moderne bien situé prés du centre de Thann. Bruno à le code pour entrer et nous devrions trouver les clés sur un panneau….où bien sûr elles ne sont pas ! Pour une journée de m…c’est une journée de m…. !

Nous essayons de joindre par téléphone le responsable et comme de bien entendu, ca ne répond pas. Nous avons quand même accès à la cuisine et si d’aventure nous n’avions pas la clé de notre chambre, nous dormirons au moins au chaud. Enfin, au bout d’un certain temps, le gérant arrive et nous donne les clés de cette chambre tant espérée. Cette dernière est très confortable et surtout nous avons accès aux douches. Après celle à l’eau froide d’hier soir, j’abuse de la douche à l’eau chaude. Le bonheur, c’est parfois un petit rien..

Et c’est dans une pizzeria ouverte malgré le 15 aout que nous finirons la soirée après cette longue journée.

 

Le 15 aout 2015

 

Pour télécharger le descriptif de cette randonnée au format PDF: Gr5 p2 e6Gr5 p2 e6 (206.53 Ko)

Pour télécharger le tracé de cette randonnée au format GPX: GR5 P2 E6GR5 P2 E6 (414.68 Ko)

 

 

Quelques liens utiles pour cette randonnée:

Route des cretes La route des crêtes

Grands ballon Le grand Ballon et la route des crêtes

 

Le monuments des Diables bleus....ICI

Abri memoire uffholtz Le Harstmannswillerkopf

Molkenrain Le Molkenrain

Logo marron engelbourg thann Le chateau de l'Engelsbourg

Thann La ville de Thann

Cercle st thibault Gite d'étape le cercle StThiebaut

 

Si vous aussi vous avez posé vos chaussures sur ce sentier, merci de laisser un commentaire ci-dessus!

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×