Le Canal de Bourgogne

A coté de la randonnée pédestre, le VTT et le vélo de route sont également une façon très agréable de découvrir la variété de nos régions.

Alors cette fois-ci, décision est prise avec Bruno de descendre le canal de Bourgogne par les chemins de halage entre Migennes et Dijon. Sans réelles difficultés (en apparence…) pour une première sortie sur plusieurs jours, la météo favorable des premiers jours de septembre nous décide à nous jeter …à l’eau.

8 septembre 2014 : Sur place...

Ca y est, nous sommes installés à Migennes, petite ville de l’Yonne (infos ici) au bord du canal de Bourgogne (infos ici). Nous passerons une nuit sous la tente au camping des Confluents (infos ici) pour un depart demain matin pour environ 220 kilometres de VTT. L'avantage de ce camping est que pour un prix modeste (2,30 euros) il garde votre vehicule pendant votre rando....aisé et securisant.

Pour l'instant, c'est une derniere inspection de nos vélos (Specialized tout suspendu pour Bruno, Rockrider 8.1 pour moi) puis pizzas-douche-dodo...

2014 09 08 preparatifs 1

 

 

 

9 septembre 2014 : Première étape, premières douleurs…

  Distance Durée Moyenne Dénivellé + Denivellé - Denivellé total
Migennes-Lezinne 67,8 km 4h41 14,4 km/h 116 m 30 m 146 m

 

Mauvaise nuit…Migennes est un grand centre de triage ferroviaire et le camping est situé à proximité de la gare de triage. Toute la nuit nous avons vécu en « live » le passage des convois : crissements des roues sur les rails, coups de klaxon….Et comme cela ne suffit pas, la rocade conduisant au A6 est, elle aussi, proche du camping, et au vacarme des trains s’ajoute le grondement des camions.

Enfin…debout à 7 heures (pas difficile de se réveiller..), petit dej, plier la tente, préparer les sacs, garer la voiture et en route !

Quand l'on fait le canal de Bourgogne en vélo, la moyenne horaire n'a pas d'importance et seul compte de s'en mettre plein les yeux, alors nous nous mettons en mode balade.

Nous rejoignons par la route (environ 1 km) le canal. Premieres photos et premiers tours de roues sur le chemin de halage.

2014 09 09 1 depart de migennes 5
2014 09 09 1 depart de migennes 1

Sur quelques centaines de mètres, le chemin est en asphalte mais rapidement nous retrouvons la terre, l’herbe et le gravier, revêtements que connaissent bien les vététistes.Puis rapidement c’est la première écluse. Elles vont rythmer notre parcours. En effet, le canal de Bourgogne est voué aux croisières fluviales et de nombreux plaisanciers naviguent tranquillement et à petite vitesse.

Les jambes tournent bien et dans l’euphorie du départ nous avalons rapidement les premiers kilomètres…trop facile ce chemin…

 

2014 09 09 1 depart de migennes 7
2014 09 09 3 premiere ecluse 2

Nous rejoignons l’Armançon (info ici) et nous voila avec un cours d’eau à notre droite et un autre à notre gauche. Arrêt photos à une écluse pour le passage d’un bateau (infos ici) et nous sommes à la hauteur de St Florentin (infos ici)…20 kilomètres avalés en 1h25, vraiment un train de sénateur. Maintenant direction Tonnerre.

 

2014 09 09 4 passage d une ecluse 8
2014 09 09 6 belle ecluse 10

Nous poursuivons notre périple au rythme des écluses et des ports. Le sentier reste très agréable, souvent à l’ombre, avec de grandes portions en lignes droites et sur un revêtement majoritairement en graviers tassés.

Un petit passage par Flogny la chapelle pour acheter du pain. Pour quelques kilomètres nous quittons l’Yonne pour l’Aube et ensuite retour dans l’Yonne. Peu avant Tonnerre, c’est la pause repas : comme d’habitude pain, saucisson et fromage. ½ heure de pause au soleil et c’est le départ qui, pour moi, est difficile pour cause de jambes bien dures. Et oui, trois semaines sans aucun entrainement, cela laisse des traces....et la journée et loin d’être terminée.

Nous arrivons à la hauteur de Tonnerre (47.5 km et 3h35) (info ici) où le soleil commence à taper. Plaines et petites vallées se succèdent. Les douleurs dans les jambes et à un autre endroit de mon individu (hop, hop, on ne se moque pas..) me font ralentir la cadence. Nous dépassons Tanlay et les deniers kilomètres me sont bien difficiles : 2 coups de pédales…un peu de roue libre….deux coups de pédales…

Enfin nous quittons le chemin de halage pour rejoindre Lézinnes et son gite communal (info ici) posé sur l’Armançon (un ancien moulin).Ce gite est superbe et ne manque pas d’espace. Nous héritons d’une chambre de 6 places…pour deux, cela nous permet de nous étaler. Une bonne douche pour essayer de chasser la fatigue et nous nous rendons en ville pour faire quelques courses au seul commerce du village et, tradition oblige, boire une bonne bière.

Jambon-pates comme repas et nous ne veillerons pas bien tard, la journée de demain, bien que plus courte que celle d’aujourd’hui, risque encore de me procurer quelques douleurs….

 

 

 



2014 09 09 7 gite de lezinne 1

10 septembre 2014 : Au fil de l'Histoire

  Distance Durée Moyenne denivellé + denivellé - Denivellé total
Lezynnes-Venarey 56,6 km 3h22 16,8 km/h 90 m 12 m 102 m
TOTAL 124,4 km 8h03 15.5 km/h 206 m 42 m 248 m

Bon, encore une fois la nuit a été moyenne : les lits en bois grincent à chaque mouvement. Heureusement que nous étions que deux à dormir dans ce dortoir…à six, cela doit être une symphonie en grincements majeurs ! Enfin, au regard de la qualité des prestations proposées par ce gite (cuisine quasi-pro, TV, local à vélos sécurisé, propreté…et ce à un tarif sympa), pas de quoi raler.

Comme d’habitude, petit déjeuner, préparation des sacs et en route. Premiers tours de roues bien difficiles pour moi, les douleurs dans les jambes sont toujours bien présentes Nous rejoignons rapidement le chemin et tout droit jusqu’à Venarey les Laumes. Petit à petit, au fil des kilomètres, mes jambes redeviennent « productives » et notre vitesse augmente. En ce debut de journée, le chemin est facile et agréable : grandes lignes droites bordées de peupliers, envol des échassiers à notre approche, calme des bords du canal.

.. 

 

2014 09 10 1 en route vers venarey les laumes 3

Le temps est nuageux mais ne présente aucun risque de pluie. Petit arrêt à Ancy le Franc (11 km depuis le depart, 45 mn) pour acheter quelques viennoiseries et le pain pour ce midi.

Nous traversons une belle vallée et le paysage se resserre, coteaux boisés et toujours le canal d’un coté et l’Armançon de l’autre. Quelques vieilles carrières de pierres de Bourgogne témoignent de d’une ancienne activité économique du canal.

 

Nous entrons dans la Cote d’Or et passons devant les forges de Buffon (info ici). Nous arrivons à Montbard (info ici) (40 km, 2h25) où nous nous arrêtons à la sortie du village pour manger. Montbard est principalement connu pour sa proximité avec l’Abbaye de Fontenay, abbaye crée en 1118 et un des plus anciens monastères cistercien d’Europe (infos ici).

 

Une heure de repos à regarder passer les bateaux et nous repartons pour les derniers kilometres. Le paysage change à nouveau: plus de coteaux mais de nouveau des champs bordés par des collines.Les ecluses succedent aux ecluses.

De nouveau, j’ai mal aux jambes et il m’est également difficile de rester assis sur la selle. Heureusement, nous apercevons Venarey les Laumes (infos ici) où nous arriverons au camping deux heures avant l’ouverture de l’accueil. Petit tour en ville pour faire les courses et boire notre bière journalière. 

Venarey est à quelques kilomètres du site historique d’Alesia (infos ici), là ou Romains et Gaulois ont bataillé pour le contrôle de la Gaule. De la défaite de Vercingétorix et de ses troupes va naitre un ordre nouveau sur ce qui va devenir bien plus tard la France. 

 

 

2014 09 10 3 pause a montbard 3

De retour au camping, nous prenons réception de notre mobil-home spacieux ….7 places pour deux. C’était le dernier disponible et nous savourons le luxe d’avoir deux chambres, une douche, une belle terrasse…le bonheur. Le camping (info ici) et surtout son accueil sont sympas.

Nous passons la soirée à lire et à discuter puis en route au lit.

2014 09 10 4 gite de venarey les laumes 4

9 septembre 2014 : la plus courte

 

  Distance Durée Moyenne Denivellé + Denivellé - Denivellé total
Venarey-Pouilly 42,2 km 3h06 14,6 km/h 223 m 72 m 295 m
Total 166,6 km 11h10 15 km/h 429 m 114 m 543 m

 

Debout à 8 h aprés une excellente nuit que j'espère réparatrice. Il fait grand soleil ce matin mais l’on sent la fraicheur des matins de septembre. L’étape d’aujourd’hui étant la plus courte, nous prenons le temps pour nous préparer.

 

 

Dés le canal rejoint, nous attaquons par une très longue ligne droite et atteignons « l’échelle des écluses ». Le canal de Bourgogne est le plus haut canal de France avec un point culminant à Pouilly en Auxois (378 m). Véritable prouesse technique que de faire passer un canal à ces altitudes et c’est pourquoi que les écluses y sont si nombreuses

2014 09 11 2 debut de l echelle d ecluses 11
2014 09 11 2 debut de l echelle d ecluses 3
2014 09 11 2 debut de l echelle d ecluses 8
2014 09 11 2 debut de l echelle d ecluses 10
2014 09 11 4 pont royal 2

 

 

Nous rejoignons rapidement Port Royal (infos ici).

Aujourd’hui plus de douleurs ni aux jambes, ni ailleurs. Quelle joie !

 

2014 09 11 5 toujours les ecluses 1

 

 

Nous prenons le temps encore une fois d’observer le passage des écluses par les bateaux de plaisance, Bruno donnant même de sa personne pour aider une éclusière bien à la peine. 

Nous ne nous lassons pas de ces paysages Bourguignons. Repos pour les yeux mais pas pour les jambes car il faut toujours pédaler. Les miennes de jambes vont beaucoup mieux et je peux même rester assis sans douleurs au fessier. Les écluses s’espacent et nous quittons le canal pour rejoindre St Thibaut (infos ici) dont l’église et si bien racontée par Henri Vincenot (infos ici. Lire la Billebaude, le pape des escargots, etc..). Pour tout commerce, il n’y a qu’une seule boulangerie tenue par un couple très sympathique. Repas sur une table mise gracieusement à notre disposition par les commerçants et petite visite de l’église. 

2014 09 11 8 et sa boulangerie 3
2014 09 11 7 eglise de st thibault 2
2014 09 11 9 chateau d eguilly 1

De nouveaux, nous retrouvons le sentier qui par endroits surplombe le canal. Un peu plus loin, nous longeons l’autoroute A6 et passons devant le château d’Eguilly posé au bord de l’autoroute.

Plus que quelques kilomètres faciles et c’est Pouilly en Auxois où le canal disparait sous la colline par le passage de la voute, passage à voie unique long de 3 300 m dans lequel passent les bateaux. 

2014 09 11 11 passage de la voute pouilly en auxois 6

Nous voici enfin au camping de l’Auxois infos ici), calme et verdoyant,  où nous avons loué une tente équipée d’un vrai lit. Ce camping est à conseiller : accueil tres remarquable, tarifs honnêtes, douches et sanitaires neufs, snack. Le patron nous proposant même le petit déjeuner pour le lendemain matin au prix modique de 5 euros avec chocolats, café, pain, etc…à volonté !

2014 09 11 12 camping de pouilly 5

12 septembre 2014 : quand la dernière est la plus belle !

 

  Distance Durée Moyenne Denivelé + Denivelé - Denivelé total
Pouilly-Dijon 62,5 km 3h45  16,8 km/h 78 m 222 m 300 m
Total  229,1 km  14h55  15,2 km/h  507 m  336 m  843 m

Super nuit dans cette tante « canada trek » toute équipée ! Montée sur un plancher bois, pas de toile mais du gros caoutchouc style bâche de camion, électricité dans la tente ….lit fait à l’arrivée…le top pour environ 30 à 35 euros la nuitée selon la saison.

Bon, maintenant que nous avons préparé les sacs et les vélos, place à la préparation des cyclistes avec un excellent petit déjeuner que nous prenons au snack. Franchement, je ne peux que vous conseiller ce camping que vient de reprendre ce couple serviable et sympathique. Ils méritent amplement de réussir.

8h30 : en route pour Dijon, terme de notre périple. Malgré un beau ciel bleu, la fraicheur est là ce matin et les vestes ne sont pas de trop. Nous suivons les indications car le canal, lui, voyage sous terre. Départ facile sur un sentier où les bouches d’aération du canal rythment notre avance.

2014 09 12 1 sur le canal 2

Nous retrouvons rapidement le canal et le sentier de halage. Plus de douleur et les jambes répondent bien. Le rythme est bon et nous roulons rapidement en en suivant le tracé de l’autoroute A6. Ce matin, la lumière est belle et nous profitons du calme et de la sérénité dégagée par le canal et les paysages de l’Auxois. Rapidement, nous arrivons à Vandenesse en Auxois (9km, 33 mn) puis Châteauneuf, village remarquable (infos ici) posé sur sa colline (10,5 km ; 45 mn). Nous sommes dans un coin de la Bourgogne que j’ai beaucoup fréquenté il y à environ 25 ans et où j’ai de très bons souvenirs.

2014 09 12 3 a hauteur de chateauneuf 17

 

Nous poursuivons et nous passons sous l’autoroute que désormais sera sur notre gauche puis, après quelques kilomètres et un nouveau pont, sur notre droite.

Nous arrivons à Pont d’Ouche (18,5 km, 1h15 ; infos ici) où nous tournons franchement à gauche. Nous allons désormais suivre le canal et l’Ouche. Nous rentrons dans ce qui va être la plus belle partie de notre balade : la vallée de l’Ouche (infos ici). Les collines s’élèvent et la vallée se resserre. Superbe paysage de cette Bourgogne si riche et si variée. Nous galérons à trouver une boulangerie, nombre de ces petits villages étant désertés par les commerces….triste constat !!

2014 09 13 5 dans la vallee de l ouche 7

Nous arrivons à Vélars sur Ouche (50 km ; 3h05), où nous mangeons, c’est la fin de cette belle vallée. Peu après, nous retournons à la civilisation et rentrons à Plombière les Dijon. Depuis quelques kilomètres, le sentier est en asphalte et nous roulons facilement. Déjà beaucoup plus de monde sur le sentier, une route à grande circulation sur notre droite, c’est sur, nous arrivons à Dijon. Le contraste avec ces quatre jours au calme dans la campagne est brutal. Puis c’est Dijon où nous faisons un gros détour avant de trouver la gare. Ensuite TER jusqu’à Migennes où nous dormirons avant de rentrer sur la région Parisienne demain matin.

Conclusion :

Ce qui était un coup d’essai pour nous c’est transformé en coup de maitre. Si vous devez faire une randonnée en vélo en Bourgogne, n’hésitez pas et suivez le canal de Bourgogne. La variété des paysages, le peu de dénivelé, la multitude des hébergements, la qualité des indications (notamment sur les deux dernières étapes) et du chemin de halage en font une balade idéale pour débuter (voir liens ci-dessous).

http://www.velocanauxdodo.fr/

http://www.af3v.org/-Les-VVV-de-France-.html

http://www.la-bourgogne-a-velo.com/

http://www.francevelotourisme.com/

 

Vous pourrez choisir la longueur de vos étapes, de 3 jours pour les plus sportifs à ce que vous décidez pour les autres. Par contre, le velo de route est à proscrire et le VTT me semble un bon compromis. En ce qui concerne l’équipement, il est celui du cycliste en évitant de trop vous chargez. Voila, j’espère vous avoir donné envie de partir à votre tour sur le canal de Bourgogne, En ce qui me concerne, j’ai aimé cette façon de randonner et au regard du nombre de sentier équipés pour cette activité, beaucoup de possibilités se font jour.

Le canal du Nivernais entre Migennes et Nevers devrait donc être notre prochain objectif, à Bruno et à moi….vivement 2015 !

canal de bourgogne

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site